Journée internationale des droits humains

Cette année, la Ligue des droits humains et Bruxelles Laïque se sont alliées pour célébrer la “Journée internationale des droits humains”au cours d’un débat sur les libertés individuelles et la sécurité collective suivi par la remise du Prix Régine Orfinger-Karlin.
𝐃𝐞́𝐛𝐚𝐭 : 𝐋𝐢𝐛𝐞𝐫𝐭𝐞́𝐬 𝐢𝐧𝐝𝐢𝐯𝐢𝐝𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐜𝐨𝐥𝐥𝐞𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞: 𝐪𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐮𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 ?
Masques, vaccins, confinement, couvre-feu… font l’objet tant de débats âpres et de récupérations populistes. La gestion de la pandémie du Covid-19 cristallise de manière édifiante des tensions démocratiques qui semblent irréconciliables. Et s’il s’agissait de visions de l’intérêt général et de la justice sociale divergentes qui méritent plus qu’un affrontement binaire ? Comment penser, peut-être parfois contre soi, la traduction de principes absolus dans une éthique aux prises avec des réalités inédites ? Quelles sont les logiques qui traversent l’arbitrage de ces mesures ? Comment les pondérer ?
Avec Edouard Delruelle (Philosophe, Professeur de philosophie politique à l’ULG et Président de Solidaris) et Myriam de Spiegelaer (Cheurcheuse et Professeure à l’Ecole de Santé publique – ULB). Modéré par Olivia Venet (Présidente de la Ligue des droits humains) et Cédric Tolley (Délégué à la communication sociopolitique à Bruxelles Laïque / Festival des Libertés).
𝐷𝑒́𝑏𝑎𝑡 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑐𝑎𝑑𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑎𝑚𝑝𝑎𝑔𝑛𝑒 « 𝐿𝑖𝑏𝑒𝑟𝑡𝑒́𝑠 𝑒𝑡 𝑠𝑒́𝑐𝑢𝑟𝑖𝑡𝑒́𝑠, 𝑓𝑎𝑢𝑡-𝑖𝑙 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑟 ? » 𝑑𝑒 𝐵𝑟𝑢𝑥𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝐿𝑎𝑖̈𝑞𝑢𝑒.
𝐑𝐞𝐦𝐢𝐬𝐞 𝐝𝐮 𝐏𝐫𝐢𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐫𝐨𝐢𝐭𝐬 𝐡𝐮𝐦𝐚𝐢𝐧𝐬 – 𝐑𝐞́𝐠𝐢𝐧𝐞 𝐎𝐫𝐟𝐢𝐧𝐠𝐞𝐫-𝐊𝐚𝐫𝐥𝐢𝐧 par Olivia Venet (Présidente de la Ligue des droits humains) et Pierre-Arnaud Perrouty (Directeur de la Ligue des droits humains).
Tous les 2 ans, la Ligue des droits humains décerne le prix Régine Orfinger-Karlin, du nom de cette femme et avocate exceptionnelle qui participa activement à la renaissance de la Ligue des droits humains à la sortie de la deuxième guerre mondiale. Ce Prix récompense une personne ou une association qui s’est distinguée, par son action militante, en faveur de la promotion des droits humains. Le Prix a pour but d’encourager la promotion et la défense des droits humains, tout particulièrement cette année dans la sphère du droit à la santé. Il est uniquement attribué à des réalisations situées en Communauté française de Belgique et qui se sont déroulées lors des deux années écoulées depuis la dernière remise du prix (décembre 2018).
10 décembre 2020