Compte rendu de la LDH du procès en appel sur les circonstances de la mort de Mawda

Le 17 mai 2018, Mawda, une petite fille de deux ans, était tuée par une balle tirée par un policier lors d’une course poursuite sur une autoroute belge. Elle se trouvait avec ses parents et d’autres personnes migrantes dans une camionnette prise en chasse par la police. En première instance, le tribunal correctionnel de Mons a condamné le conducteur de la camionnette à 4 ans de prison. Le policier auteur du coup de feu a été condamné à un an de prison et 400 euros d’amende, avec sursis pour le tout. Il a interjeté appel en février 2021 et demande son acquittement.

Le procès en appel s’est tenu les 30 septembre et 1er octobre 2021 devant la cour d’appel de Mons. L’enjeu principal de ce nouveau procès porte sur la peine du policier (faute d’appel du parquet, la cour ne peut alourdir cette peine).

La Ligue des droits humains a pu assister aux deux journées d’audience. Le prononcé, initialement prévu pour le 29 octobre 2021, a été repoussé au 4 novembre. Un autre volet de cette affaire se déroule devant la cour d’appel de Liège où trois personnes présentes dans la camionnette sont jugées pour trafic d’êtres humains et association de malfaiteurs (ils ont été condamnés en première instance). Les plaidoiries de la défense sont prévues le 9 décembre 2021.

Pour lire le compte rendu de la Ligue des droits humains: Compte rendu Procès en appel Mawda