Peurs sur la ville! Le podcast

Masterclass de la LDH sur le thème Ville et citoyenneté dans le cinéma fantastique et de science-fiction.
Débat organisé dans le cadre du Festival du Film fantastique de Bruxelles

Beaucoup de films racontent la Ville. à travers elle, c’est la société et l’état du monde qui sont évoqués, voire incarnés. Car ces villes de cellulose ont souvent, comme un personnage, une personnalité et un mode de (dys)fonctionnement qui leur est propre.

De nombreux réalisateurs ont transposé les aspirations et les angoisses de leur époque ou de l’avenir dans des cités métaphoriques: Metropolis, Elyseum, Dark City, Sin City, New York 1997… Le fossé vertigineux qui sépare l’utopie de Tomorrowland, cité harmonieuse, rationnelle et froide, et la dystopique
Gotham, pervertie, anarchique mais tellement vivante, témoigne du large champ d’imaginaire et d’expériences que permet la figure de la Cité.

Que se passe-t-il lorsque, comme dans Survival family, une ville (et la société toute entière), cesse de fonctionner après un black out généralisé? L’Etat de droit peut-il survivre dans ce contexte? Plus globalement, que dit la Ville sur l’état de la démocratie et de la société? Et que se passe-t-il en dehors de ses murs?

Avec la Ligue des droits de l’Homme, découvrez la Ville se vit dans tous ses états.

Le débat (gratuit) s’est déroulé à l’issue du film Survival Family de Shinobu Yaguchi.

Intervenants: Yannick Hustache (PointCulture), Gauthier Keyaerts (artiste et journaliste), David Morelli (Ligue des droits de l’Homme) et John Pitseys (chercheur en philosophie, CRISP).
Débat animé par Jean-Jacques Jespers (administrateur LDH).

Ecoutez le podcast du débat sur radio Campus