Violences policières : miroir de la domination blanche ?

Débat
Samedi 3 août à 15h
Festival Esperanzah – Espace « Tout Va Bien » – Abbaye de Floreffe

La question des privilèges s’inscrit également dans les moyens que l’Etat met en place pour réprimer certaines catégories de la population. Les violences policières sont un fait et grâce à la technologie, les personnes qui en sont victimes peuvent de plus en plus souvent le prouver. Pourtant, peu de policier·e·s sont jugé·e·s et condamné·e·s. Les témoignages et les études à ce sujet montrent que les violences policières se font souvent sur des groupes cibles, à savoir des personnes victimes de racisme et/ou des personnes en situation de précarité financière. Loin d’être un sujet nouveau, nous souhaitons pouvoir échanger avec des expert·e·s sur cette question pour mettre en avant les mécanismes de domination qui sont à l’oeuvre mais également rappeler nos droits et la manière dont nous pouvons réagir en tant que victime ou témoin.

Intervenant·e·s : Aude Meulemeester (Ligue des droits humains), un·e militante des JOC et une experte des violences policières.

Plus d’infos