Une justice pour le climat ? Right(s) now !

Colloque
Vendredi 15 novembre – 8h30 > 12h40
Opéra Royal de Wallonie-Liège – 1 Place de l’Opéra, 4000 Liège

En réaction à l’inaction climatique, la mobilisation citoyenne monte en puissance. La défense du climat s’organise et les modes d’action sont multiples. Justice climatique ! Justice sociale ! Justice fiscale ! Cris de désespoir des jeunes ou d’espoir des générations futures ?

Les avocats aussi luttent dans les prétoires aux quatre coins du monde. Gagnés ou perdus, ces procès ne demeurent pas sans effet.

C’est dans ce contexte que le barreau de Liège, soutenu dans son initiative par ses partenaires et sponsors, a décidé de consacrer son colloque de rentrée à la « justice pour le climat ». Ne manquez pas cette occasion de vous informer sur un sujet plus que jamais d’actualité et déterminant pour l’avenir des générations futures et du vivant sur Terre.

PROGRAMME

8h30 – Accueil des participants
8h45 – Mot de bienvenue, Bernard Ceulemans, Bâtonnier de l’Ordre des avocats du barreau de Liège
9h15 – Introduction : Youth for Climate,  Léa François, Antoine Poncelet et Augustin Crespin
9h15 – Introduction : Students for Climate, Nicolas Destrée et Julie Spina
9h30 – Pourquoi y a-t-il une « urgence climatique » ? Diagnostic, défis et moyens d’action, Jean-Pascal van Ypersele
9h55 – La justice climatique, un enjeu de droit international et européen des droits humains, Olivier De Schutter
10h20 – La proposition de loi climat à l’épreuve du … climat institutionnel de la Belgique, Christian Behrendt

10h45 – Pause-café

11h – L’affaire Climat : genèse, lancement et profil actuel, Carole Billiet et Denis Philippe
11h25 – Justice climatique et plaidoyer politique, Rebecca Thissen
11h55 – La fiscalité environnementale dans le système institutionnel belge, Vincent Sepulchre
12h20 – Conclusions et lancement de la Commission environnement, Amélie Adam, membre de la Commission Environnement LDH

12h40 – Walking lunch

Formation permanente des avocats : 3 points
Formation agréée par l’IFJ pour les magistrats

Facebook