Secret professionnel : le silence a du sens.

Le Gouvernement se radicalise, il tue le secret professionnel !

Les précarisés d’hier, d’aujourd’hui et de demain peut-être,
Les travailleurs sociaux, éducateurs, avocats, soignants, psychologues, nous tous !

Nous disons « non » à l’attaque sur le secret professionnel des travailleurs sociaux.

Le contexte du « terrorisme » est utilisé pour faire passer des lois scandaleuses qui risquent uniquement d’alimenter la peur alors qu’il existe déjà une base légale qui permet de lever le secret professionnel s’il y a un risque non hypothétique de préjudice sur une personne. C’est un leurre de croire qu’appliquer ces lois aux travailleurs sociaux dans le secteur de la sécurité sociale permettra de lutter contre le terrorisme. En effet, les experts en radicalisation le disent: les personnes rentrant dans les réseaux terroristes sont en rupture totale avec les différentes aides sociales proposées. Pire, ces lois rompront la confiance possible entre usager et travailleur social. Cela fait partie d’une attaque générale du Gouvernement contre la sécurité sociale et l’aide sociale.

Les fédérations et associations de CPAS ont vivement réagi, le Front peu commun (lire le communiqué de presse) lancé par la LDH et soutenu par De Liga voor Mensenrechten, des politiques, des écoles, le recteur de l’ULB, les psychologues, les syndicats.

Société civile, associations, services publics, nous disons « non » massivement!
Pas de ces lois ! Nous ne les appliquerons pas !

C’est le gouvernement qui est terroriste, qui se radicalise.

De nombreuses écoles sociales 
Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté
La Ligue des droits de l’Homme
Sociaal Werk Actie Netwerk
Ecole en colère 
L’Association de Défense des Allocataires Sociaux
Les Acteurs des Temps Présents

Et les nombreux soutiens*, usagers, travailleurs sociaux, présidents de CPAS, avocats, magistrats, le recteur de l’ULB…

* Association des Secrétaires des CPAS bruxellois, Association Syndicale des Magistrats, CGSP ALR, CIRE, Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique, Collectif Solidarité Contre l’Exclusion, Comité de Vigilance en Travail Social, CSC Service public Bxl, délégation cgsp relai social du pays de Liège, Fédération des maisons d’accueil & des services d’aide aux sans-abri, Fédération des Services Sociaux, Fédération Wallonne des Directeurs Généraux de CPAS, Fédération des Etudiants Francophones, Fewasc, FGTB bxl, Hart Boven Hard, Inter-Cpas BW, ISSHA, Mouvement Ouvrier Chrétien, Setca, Mutualité socialiste-Solidaris, RTA, Sociaal Werk Actie Netwerk, Soyons Solidaires, Tout autre chose, Union Syndicale Etudiante et mobilisations d’étudiants futurs assistants sociaux et enseignants de l’Ecole Ouvrière Sociale, ESAS à Liège, HELHa Mons, HELHa de Montignies sur Sambre, Henallux Namur, IESSID, Institut Cardijn, IPSMA HEPH Condorcet à Marcinelle et ISFSC, studenten van sociale scholen Erasmus et Odisee.

Publications :
Communiqué de presse (14 mars 2019) : La lutte contre le terrorisme ne doit pas détruire le secret professionnel
Communiqué de presse (23 avril 2018) : Le secret professionnel en danger
Dossier (30 janvier 2018) : Concertation de cas : dossier et actes de la journée de réflexion
Communiqué de presse (15 janvier 2018) : Secret professionnel : plus que jamais, le silence a du sens !
Communiqué (27 juin 2017) : Pot-pourri V : un appel de la dernière chance est lancé aux parlementaires pour sauver le secret professionnel
Communiqué (2 juin 2017) : 
Pot-pourri V : le Ministre de la Justice élargit dangereusement la brèche ouverte dans le secret professionnel
Communiqué (4 mai 2017) + photos : Secret professionnel : Le silence a du sens. Un rassemblement devant le Parlement l’a rappelé
Communiqué (3 mai 2017) :
 
Le silence a du sens. Un courrier aux parlementaires aussi
Analyse (mai 2017) : Autopsie du secret professionnel et médical
Opinion publiée dans la Libre Belgique (19 avril 2017) : Lever le secret professionnel ? Qui veut faire l’ange…
Dossier (16 février 2017) : Les CPAS à l’heure des flux de données