Rassemblement devant le centre fermé 127bis : Semira Adamu, 20 ans de résistance

Dans le cadre du programme d’activités organisé autour du 20ème anniversaire de la mort de Semira Adamu, jeune Nigériane de 20 ans étouffée par des gendarmes belges lors de sa sixième tentative d’expulsion, un rassemblement se tiendra le dimanche 23 septembre 2018, de 14h à 16h devant le centre fermé 127bis à Steenokkerzeel.

Des politiques migratoires indignes et inhumaines
Depuis la mort de Semira en 1998, la politique d’enfermement et d’expulsion des migrant·e·s n’a fait que se renforcer. On ne compte plus le nombre des victimes de la violence et de l’inhumanité croissantes des politiques (anti)migratoires belges et européennes. Le gouvernement criminalise les migrant·e·s comme leurs soutiens à des fins électoralistes, promouvant un racisme ordinaire parmi la population à coups de tweets et de communiqués chocs. Les violences psychologiques et physiques sont banalisées et pratiquées sournoisement tout le long du parcours d’enfermement et d’expulsion envers ces personnes qui ne sont pas en mesure de les dénoncer !

De plus, l’État belge a fait le choix d’un retour en arrière inacceptable en autorisant de nouveau l’enfermement de familles avec enfants, construisant pour ce faire des lieux clos à deux pas des pistes d’envol.

Trop c’est trop !
Le 23 septembre, nous irons clamer haut et fort que trop c’est trop devant le centre fermé où Semira aura passé six mois d’enfermement, six mois de résistance.

  • Régularisation de toutes les personnes sans-papiers en attendant une effective liberté de circulation dans l’égalité de droits pour toutes et tous ;
  • Arrêt des expulsions et suppression des centres fermés ;
  • Condamnations systématiques et effectives des violences racistes, patriarcales, policières et d’État.

Semira Adamu. Ils ont tué une femme, pas son combat !

Liste des signataires

Plus d’infos
Page Facebook

Lire C’était le 22 septembre 1998. Semira avait 20 ans
Par Olivia Venet, Présidente LDH et Kati Verstrepen, Présidente de la Liga voor mensenrechten

21 septembre 2018