*
*
Cycle de débats: les Apéroulottes Imprimer
Formations pour adultes

logo aperoulotte

Cours de philosophie à l'école : un accès à la pensée critique ?
Mardi 21 novembre  2017 à 20h - Perwez - GRATUIT
Avec Albert Dechambre, philosophe et Gabriel Ringlet, prêtre et écrivain

  

La neutralité est un point central du nouveau cours de philosophie et de citoyenneté. Permet-elle une analyse critique des systèmes de croyance, en particulier des religions ? La recherche des fondements de la connaissance, la démystification des croyances et la recherche de la sagesse sont, en effet, des domaines centraux de la philosophie depuis ses origines en Grèce. Le nouveau cours de philosophie coexistera avec celui de religion dans l’enseignement officiel et ne sera pas un cours effectif dans l’enseignement libre : ce travail critique ne risque-t-il pas de passer au second plan au nom du compromis cher au Pacte scolaire ?

 

Cours de philosophie à l'école : un accès à la pensée critique ? 
Avec Albert Dechambre, philosophe et Gabriel Ringlet, prêtre et écrivain
Exceptionnellement le débat se déroulera au Centre culturel de Perwez "Le foyer" - Grand-Place de Perwez 

CYCLE D’APÉRO-DÉBATS « LES APÉROULOTTES »

Un Apéro, un débat, une roulotte

Les apéroulottes sont des rencontres citoyennes autour d’un verre dans la roulotte « L’Audacieuse » dans la commune de Perwez. L’objectif est d’échanger les expériences  autour de thématiques liées aux droits humains et de mieux vivre ces droits au quotidien.
Ces rencontres sont en lien avec le cycle d'activités annuel de la Ligue des droits de l’Homme en 2017 « Droits Humains, de Hautes Luttes » et en partenariat avec la bibliothèque de Perwez, le CIEP, le Centre culturel de Perwez « Le Foyer » et des citoyen·ne·s de Perwez.

 

PROGRAMME COMPLET DES AUTRES DÉBATS-APÉROULOTTES
[Qui se dérouleront dans la roulotte l'Audacieuse - Place de la Gare (Site de la Gare de Perwez) - 1360 Perwez]

LES DROITS HUMAINS SONT-ILS UNIVERSELS ?
Mardi 20 février 2018 à 20h - Perwez

L’universalité des droits humains est aujourd’hui remise en question parce qu’elle serait une invention occidentale. La question de l’universel ne se pose même pas en Inde ou en Chine, selon François Jullien. Devons-nous accommoder ces droits au nom du respect des cultures pour lesquelles l’appartenance à une communauté est plus importante que les droits des individus ? Non ! répond Marcel Gauchet. Edouard Delruelle propose de remplacer  la question : « Y a-t-il des valeurs universelles ? »par une autre : « exposez-moi le cas, on cherchera l’universel ensemble ».
   
Intervenant : Albert Dechambre, philosophe


VERS UNE CRIMINALISATION DES MOUVEMENTS SOCIAUX ?
Mardi 20 mars 2018 à 20h - Perwez

De quelles libertés disposent encore aujourd’hui les mouvements sociaux en Belgique et de par l’Europe ?
Les actions légitimes des mouvements associatifs, syndicaux oucitoyens, sont de plus en plus sévèrement réprimées, avec violence parfois. Parmi les exemples les plus connus, on pense aux au procès des  « 6 héros » qui ont réagi avec solidarité à  l’expulsion violente d’un sans papier à la répression parfois violente de manifestations, comme lors de la manifestation contre le Traité transatlantique en mai 2014 ou encore l’arrestation du Président de la LDH.  Quelles sont  les formes de répression ainsi vécues ? Y aurait-il une stratégie politique de criminalisation de la solidarité ? Est-ce une forme de censure sous le masque de la sécurité ? Quelles sont les justifications utilisées pour contrer de légitimes libertés d’expression ? L’intérêt de la mobilisation citoyenne ne devrait-il pas être un enjeu majeur de la démocratie ?  

Intervenant : Alexis Deswaef, président de la LDH

LA NON-MIXITÉ SUBIE OU CHOISIE : QUELS ENJEUX POUR LES DROITS DES FEMMES ?
Mardi 17 avril 2018 à 20h - Perwez

Depuis Olympe de Gouges et la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791 en France), en passant par le droit de vote accordé aux femmes (1948 en Belgique) et ce qu‘elles vivent au quotidien en 2017, les droits des femmes ont connu des fortunes diverses.
« Ne me libérez pas, je m’en charge ! », « Pourquoi être tout le temps partout ? », slogans régulièrement prononcés par les mouvements féministes et qui légitiment la non-mixité comme processus d’auto-émancipation. Ce sujet complexe connaît diverses interprétations, mais est revendiqué en tant que  nécessité stratégique pour la lutte pour les droits des femmes par les femmes.

Intervenante : Irene Zeilinger, Garance asbl


LE MARKETING ÉLECTORAL : ENJEUX ET DANGERS DÉMOCRATIQUES
Mardi 15 mai 2018 à 20h - Perwez

D’après Liliane Held-Khawan, auteure Suisse qui prône une gestion d’entreprise basée sur l’Humain :
 
« Le marketing est devenu un outil stratégique essentiel du monde politique. A la différence du marketing commercial classique, le marketing politique viserait à se donner une image éthique en prenant en compte assez systématiquement toutes les facettes de l’opinion publique. Cela donnerait  une image de démocratie participative, puisque basée sur l’avis des citoyens… En revanche, elle peut aussi servir à faire passer des « réformes » dont les gens ne veulent pas ! »

Intervenant : Ligue des droits de l'Homme

Partager sur:

 
moteur de recherche
illustration: la Ligue des droits de l'Homme agit